Intolérances alimentaires

Qui n'a pas déjà eu de difficultés à digérer après un repas copieux avec la sensation de ventre gonflé, de ballonnements parfois même de remontées acides. Certains d'entre nous, ressentent cela à chaque repas sans trouver un remède pour les soulager durablement.

À savoir :

La découverte des enzymes par le Docteur Edward Howell dans les années 1946 fait partie des plus importantes découvertes en nutrition depuis les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments. Tous ses travaux de recherche sur les enzymes digestives l’ont conduit à la conclusion que la plupart de nos maladies liées au vieillissement (si ce n’est toutes) ont comme origine une digestion déficiente en enzymes.

OUI, MAIS... QU’EST-CE QU’UNE ENZYME ?

Les enzymes sont des molécules qui permettent, facilitent et accélèrent les réactions chimiques dans notre organisme. Plus de 4 000 enzymes différentes dans notre organisme sont connues aujourd’hui.
Si l’on veut prendre une image : notre corps est comme une maison : les enzymes sont les petits ouvriers chargés de construire, réparer et optimiser tout ce qui doit l’être pour que notre maison reste en parfait état.

On distingue 3 groupes d’enzymes :

Les enzymes métaboliques : Ce sont celles qui opèrent sur les processus de l’organisme tels que la respiration, la production de la voix, les mouvements musculaires, le maintien de notre système immunitaire...

Les enzymes alimentaires : Ce sont les enzymes naturellement présentes dans les aliments bruts, crus et non transformés.

Et les enzymes digestives : Ce sont celles auxquelles nous allons nous intéresser ici

Les enzymes digestives interviennent dans le processus de la digestion : ce sont des molécules qui sont chargées de dégrader les aliments en fractions plus petites pour permettre à l’organisme d’absorber les nutriments dont il a besoin.

Les enzymes digestives sont donc les petits ouvriers spécialistes en charge de notre bonne digestion.

QUEL EST LE RÔLE DES ENZYMES DIGESTIVES ?

Les enzymes digestives accélèrent les réactions chimiques en remplissant des fonctions spécifiques qui permettent au processus de digestion de s’effectuer correctement.
Elles agissent dès la présence d’aliments dans notre estomac « comme des ciseaux » qui découpent les aliments en molécules plus petites et les transforment de l’état solide à l’état liquide pour une prédigestion la plus parfaite possible.
Un déficit en enzymes digestives est une cause majeure d’inconfort digestif et intestinal.

Cette action est très importante car cela évite la descente dans notre système digestif de particules d’aliments non digérés :

Qui ne pourraient alors pas être employées comme des nutriments par nos cellules,

Qui, si les molécules sont de grosses tailles peuvent alors rester, stagner, se putréfier et se transformer en toxines qui vont rentrer dans la circulation sanguine,

Qui, si les molécules sont de petite taille risquent alors de traverser la paroi intestinale et être alors identifiées comme des antigènes par le système immunitaire ce qui va alors entraîner une réponse inflammatoire de l’organisme pour « lutter contre l’envahisseur ».

LES PRINCIPALES ENZYMES DIGESTIVES ESSENTIELLES ONT CHACUNE UN RÔLE BIEN SPÉCIFIQUE :

L’Amylase (que l’on trouve dans la salive ainsi que dans le suc pancréatique) :

L’amylase est la première enzyme dans la bouche qui aide à la première étape de décomposition des aliments (on l’appelle l’Amylase salivaire). Elle décompose les glucides, les amidons et les sucres qui sont naturellement présents dans tous les aliments d’origine végétale crus (fruits, légumes, céréales…) pour les transformer en glucose. Le glucose apporte de l'énergie à l'organisme.

Les Protéases :

Encore appelées enzymes protéolytiques, ce sont les enzymes qui ont pour mission de digérer les protéines pour les transformer en acides aminés. Les acides aminés jouent un rôle essentiel au bon fonctionnement de l'organisme (fonction cellulaire, musculaire, nerveuse...). Deux fruits sont particulièrement riches en enzymes protéolytiques : l’ananas, grâce à la bromélaïne et la papaye (grâce à la papaïne).

La Lipase :

Le rôle de la Lipase est de digérer les lipides (toutes les matières grasses naturellement présentes dans les produits laitiers, les noix, les huiles, les œufs ainsi que les viandes en particulier) pour les transformer en acides gras. Les acides gras ont un rôle énergétique, structural, anti-inflammatoire et protecteur (coeur, yeux..) de l'organisme.

La lipase est fabriquée dans notre pancréas (d’où son nom d’enzyme pancréatique) et sécrétée dans l’intestin grêle.

La Lactase :

Digère les glucides présents dans le lait et les produits laitiers en les transformant en glucose et en galactose : deux sucres simples. Le glucose apporte de l'énergie à l'organisme et le galactose contribue à la construction des tissus nerveux. 

On pourrait encore également citer La Maltase qui divise le maltose (une forme de sucre qui fournit une énergie rapide à l'organisme) en molécules de glucose plus petites…

Ces différentes enzymes se complètent pour favoriser une bonne digestion générale des protéines, lipides et glucides. Ces enzymes interviennent dès le début du processus d’ingestion d’un aliment : Elles sont donc absolument essentielles !

À savoir :

Dans les manifestations de plus en plus fréquentes d’intolérance au Gluten ou au Lactose intervient à la base un déficit enzymatique en Amylase et en Lactase.

L’organisme de la personne manque “des petits ouvriers” nécessaires à la bonne digestion des aliments qui contiennent du Gluten ou du Lactose.

ENZYMES DIGESTIVES NATURELLES, QUELS SONT LES ALIMENTS RICHES EN ENZYMES ?

Tous les aliments crus et non transformés contiennent naturellement les enzymes spécifiques nécessaires à leur bonne digestion par notre organisme.
Prenons l'exemple de la viande crue qui est naturellement riche en protéases ; ces dernières fragmentent les fibres musculaires, les rendant plus tendres (et donc plus faciles à digérer).

Le problème est que dès que l’on cuit un aliment à une température de 47,78° : la chaleur, (même basse) détruit 100% des enzymes naturellement présentes dans les aliments crus, ce qui empêche leur action sur la digestion.

Anecdote :

On a constaté sur les fossiles de l’homme du Neandertal que celui-ci souffrait d’arthrite invalidante : ce phénomène est apparu lorsque l’homme a découvert le feu pour cuire ses aliments.

Au contraire, les Esquimaux qui consomment essentiellement des aliments crus et de la viande très peu cuite ne souffrent ni d’arthrite, ni de maladies dégénératives !

Prendre un supplément d'enzymes digestives permet d’assister immédiatement l’organisme dans la bonne digestion des protéines, glucides et lipides.

MAIS COMMENT SAVOIR SI ON A BESOIN DE PRENDRE DES ENZYMES DIGESTIVES ?

Certains signes sont clairement évocateurs d’un déficit enzymatique puisqu’ils sont directement rattachés à une mauvaise digestion :

> Ballonnements / gaz / douleurs abdominales
> Reflux acides
> Brûlures d’estomac
> Eructations
> Somnolence après les repas

Mais on peut également constater les problèmes suivants :

> Fatigue, Troubles de la concentration, sautes d’humeur
> Difficultés à dormir
> Maux de tête ou migraines
> Arthrite ; Douleurs musculaires
> Syndrome prémenstruel sévère
> Problèmes de peau ou de cheveux
> Manifestations inflammatoires
> L’obésité

Lorsque l’apport extérieur d’enzymes n’est pas adapté aux besoins de l’organisme, la production d’enzymes métaboliques est elle aussi perturbée. Le pancréas est alors obligé de fournir des enzymes pour la digestion alors que son rôle est de fournir des enzymes nécessaires au soutien du fonctionnement cellulaire. Ceci entraîne donc « un détournement » qui est néfaste à l’organisme entraînant des maladies chroniques, dégénératives, inflammatoires, etc….

À savoir :

Tout comme nos niveaux d’hormones diminuent avec l’âge, nos niveaux d’enzymes naturellement présentes dans notre organisme diminuent également. À 20 ans, les repas copieux ne sont pas un problème… avec le temps ce n’est plus pareil : certains aliments « ne passent plus très bien ». Les niveaux enzymatiques diminuent dès 30 ans.

Pour résumer :

Il est impossible de rester en bonne santé au long cours sans une bonne digestion et une bonne digestion nécessite impérativement des enzymes.

Sources :
- Howell Edward, “The Status of food enzymes in digestion and metabolism”, Aver Publishing Group, 1946
- Mario Rowas, ND ; « The Role of Enzyme Supplementation in Digestive Disorders”; Alternative Medicine Review Volume 13; Number 4; 2008
- Livres : Dr. Loomis, “ENZYMES: The Key to Health in 1999”& “The Enzyme Advantage: For Healthcare Providers and People Who Care About Their Health”, with medical Journalist Arnold Mann, in 2015
- Rachman Brad, “Unique features and application of non-animal derived enzymes”, Clinical Nutrition Insights, 1997 Vol.5 n°10
24 items

Paiement sécurisé via Stripe et Mollie

Expédition sous 3 à 5 jours ouvrés en Europe