5% DE RÉDUCTION DÈS 200€ D'ACHAT • OFFRE UNIQUEMENT VALABLE EN LIGNE

Kit 36.6° Freezsnow-Méthode France Guillain - Bain dérivatif
Kit 36.6° Freezsnow-Méthode France Guillain - Bain dérivatif

Kit 36.6° Freezsnow-Méthode France Guillain - Bain dérivatif

Ambelio

Prix normal €54,00 Solde

 

Qu’est ce que c’est?

Le bain dérivatif consiste à rafraîchir le périnée et les deux plis inguinaux. Cette fraîcheur entraîne la mobilité du fascia et de l’intestin provoquant l’expulsion des selles, mais aussi le déplacement, le cheminement dans tout le corps, des graisses issues de la digestion". Pour résumer, ce coup de frais intime, c’est bon pour la detox, le transit voire même la minceur.

Comment ça fonctionne?

Le Bain Dérivatif est une technique qui consiste à rafraîchir  les deux plis inguinaux et le périnée dans le but de faire vibrer, rendre motiles les intestins et l’ensemble du fascia.

On peut le faire avec un gant de toilette et de l’eau, ou bien, par gain de temps et commodité, il peut être remplacé par l’utilisation de poches 36.6° En effet, ce qui nous manque le plus est la fraîcheur au périnée. Cela fonctionne même sur les personnes qui ne peuvent absolument pas marcher.

Cette fraîcheur entraine la motilité du fascia et de l’intestin  provocant l’expulsion des selles, mais aussi le déplacement, le cheminement dans tout le corps des graisses issues de la digestion.

Les effets du Bain Dérivatif sont très nombreux. Il fait partir en premier lieu les mauvaises graisses, épaisses, qui se trouvent directement sous la peau. Mais il aide aussi les personnes trop maigres à nourrir correctement les muscles, à densifier les os. Il contribue sans conteste à la régénérescence de l’organisme.

Pourquoi est-il important de faire circuler les graisses brunes?

Les graisses fluides, dites brunes, sont indispensables pour la protection contre la chaleur et le froid, l’énergie, les réserves, la fonction hormonale, le transport des cellules souches adultes capables de réparer tous nos tissus. Ces graisses ont aussi deux fonctions de nettoyage.

Les graisses épaisses au contraire (jaunes et blanches floconneuses) sont des graisses de mauvaise qualité dues à des aliments dénaturés et à une mauvaise mastication. On les trouve essentiellement chez les animaux d’élevage et les humains ayant une mauvaise hygiène de vie. Elles doivent être expulsées par les graisses fluides.

Durant cent ans, selon ce que décrivait Louis Kuhne, le Bain Dérivatif a été strictement observé comme une technique de nettoyage interne du corps. Actuellement nous découvrons d’autres fonctions du Bain Dérivatif car nous commençons à comprendre comment se déplacent nos graisses, à quoi elles servent, comment les faire circuler. Cette circulation continue des graisses permet l’évacuation des surplus par la digestion, mais elle permet aussi aux graisses fluides de chasser les graisses épaisses qui déforment la silhouette, et de remplir leurs nombreuses fonctions, qui sont en sommeil lorsque le fascia ne travaille pas.

 QUALITÉ

De fabrication française, la nouvelle formule brevetée Freezsnow® maintient la fraîcheur plus longtemps. Son plastique aux normes médicales est très résistant et ne provoque pas d'allergies.

CONFORT

Une fraîcheur stable et constante qui n'agresse pas la peau. Ergonomique, plus ciblée, la 36.6°® gagne en efficacité. Quasi invisible, grâce à sa pochette bien fixée, elle ne glisse pas.

HYGIÈNE

Les matériaux respectant les chartes médicales possèdent une excellente asepsie: la poche en plastique se désinfecte facilement et son amovibilité permet de laver parfaitement la partie textile en coton microfibre.

MOBILITÉ

La poche 36.6°® se refroidit aussi bien au freezer qu'au congélateur. Elle est donc encore plus facile à utiliser au travail et en déplacements. Elle est aux normes pour le bagage cabine dans l'avion.

Le Kit 36.6° est composé de 4 poches de neige, d’une housse en microfibre-coton, clipsable sur le fond de votre lingerie, et d’un petit sac isotherme, pour le transport.

« Le Bain Dérivatif, pratiqué avec les poches 36,6° a pour effet d’activer le facia. Celui-ci, en vibrant, fait circuler les graisses brunes réparatrices et active ainsi dix-huit fonctions fondamentales au bon équilibre du corps. La pratique du bain dérivatif réduit l’état inflammatoire : il remet le corps à la température interne idéale moyenne de 36,6°C, (que notre température soit trop élevée ou trop basse.) »

Que peut résoudre le bain dérivatif?

L’acné en combinaison avec un régime détoxiquant. 

Les acouphènes : ce trouble est complexe, mais de nombreux cas ont cédé aux bains dérivatifs, même si c’est long (quelquefois 1 an).

L’allergie au soleil (ou lucite) et au pollen : Ceci est souvent le résultat d’une pollution ou d’une intoxication.

L’arthrose : rougeurs, enflures, douleurs peuvent disparaître en quelques jours, mais attention, il faut continuer les bains dérivatifs sinon cela peut revenir. 

L’asthme : syndrome de plus en plus répandu en raison de la sensibilisation par les vaccins et la pollution. Des enfants ayant pratiqué le bain dérivatif ont été débarrassés de leur asthme.

La bartholinite : c’est un œdème inflammatoire des glandes lubrifiantes du vagin. Il peut être résolu en une dizaine de jours.

Les éruptions cutanées diverses : qu’il s’agisse de varicelle, de rougeole, d’urticaire, de démangeaisons, tout s’arrange en 48 heures avec 4 à 6 bains dérivatifs de 5 à 8 minutes par jour, le tout en restant bien au chaud.

Les brûlures du soleil : si cela ne dépasse pas le premier degré, à part boire beaucoup, il y aura soulagement immédiat par une séance de bain dérivatif.

La cellulite

La chimiothérapie : réduction de perte des cheveux et moins de fatigue.

La constipation : le bain dérivatif vient à bout des constipations les plus rebelles. 

Raideur et douleur du cou 

Les dents et les gencives : des bains dérivatifs d’1/2 heure peuvent calmer les névralgies en attendant le dentiste. 

Les dépendances (alcool, café, tabac, drogues) : les bains dérivatifs aident, pendant le sevrage, à normaliser l’appétit, le sommeil, le stress, l’angoisse

Les douleurs : névralgies, migraines, céphalées… Faire un bain dérivatif d’1/2 heure. 

L’eczéma des bébés : le bain dérivatif peut marcher quand tout a échoué.

Les excroissances diverses (verrues, lipomes,..) 

Les extrémités froides (ou chaudes)

Les jambes lourdes, les varicosités : on ne compte plus le nombre de personnes ayant retrouvé leurs jambes lisses, sans traînées bleues, au bout de 3 ans de bains dérivatifs.

 2 séances de 20 minutes de bain dérivatif par jour.

L’angine : en plus des soins courants, le bain dérivatif active la guérison.

Les hémorroïdes

L’herpès : les bains dérivatifs ralentissent les crises d’herpès ou les suppriment. 

L’incontinence : Résultats dès le 3e jour pour les femmes, mais il faut continuer les bains dérivatifs 

Le sommeil : avec les bains dérivatifs, le sommeil est de meilleure qualité, d’où besoin de moins dormir.

Le poids, la rétention d'eau 

La mémoire : Pour les concours et les examens, le travail du soir, tout est facilité par un bain dérivatif matin et soir.

L'épuisement

Les contre-indications au bain dérivatif

Les bains dérivatifs sont déconseillés en cas d’opération chirurgicale récente, de port de prothèse ou de stimulateur cardiaque, lors du premier trimestre d’une grossesse issue d’un traitement FIV ou autre, lors des règles ou pendant les 90 mn qui suivent un repas.

Paiement sécurisé via Stripe et Mollie

Expédition sous 3 à 5 jours ouvrés en Europe